La réhabilitation de la résidence Tolstoï

Publié le
Poursuivant son développement à Villeurbanne, BATIGERE RHÔNE-ALPES a acquis cet immeuble du parc privé en 2011. A l’issue de lourds travaux de rénovation en site occupé, 18 nouveaux logements entrent ainsi dans le parc locatif social, dans le cadre d’un conventionnement PLUS & PLA-I. Les typologies proposées vont du T1 au T5.

Localisation

L’immeuble est situé au sud-ouest de la commune de  Villeurbanne, le long du cours Tolstoï, entre la place Grandclément et le Totem.

Il est donc idéalement situé entre le centre-ville de Villeurbanne et le quartier de la Part-Dieu, où sont rassemblées la plupart des commodités. La ligne forte de bus C3 permet également de rallier très rapidement le centre-ville de Lyon.

L’immeuble avant travaux

Construit au début du 20ème siècle, il présente une belle façade d’angle, agrémentée de modénatures caractéristiques de son époque.

Une cage d’escalier unique dessert les 4 étages de logements. Le hall d’entrée donne sur une cour, à l’arrière du bâtiment, où se trouve l’accès au logement situé au rez-de-chaussée.

En sous-sol, les caves permettent de stocker du matériel.

Au rez-de-chaussée également, 3 locaux commerciaux donnent sur le cours Tolstoï, tandis que côté rue Montaland, on trouve un dernier local d’activités.

La réhabilitation

La dernière campagne de réhabilitation date du milieu des années 2000 et avait porté sur la façade et la couverture du bâtiment. Les parties privatives n’avaient toutefois pas fait l’objet de travaux, et on pouvait encore constater une grande disparité dans l’état des logements.

La réhabilitation engagée en 2013 par BATIGERE RHÔNE-ALPES aura donc permis de remettre à niveau nombre de logements vétustes :

  • des salles de bain ont ainsi été créées dans les logements qui n’en étaient pas pourvues
  • les appareils sanitaires ont été remplacés
  • les installations électriques et gaz ont été mises en sécurité
  • les peintures ont été rafraîchies.
  • Les sols ont été changés

La performance énergétique de l’immeuble et le confort thermique des occupants ont aussi été améliorés, par

  • la pose de menuiseries extérieures double vitrage avec jalousies en remplacement des menuiseries existantes
  • l’isolation thermique des locaux froids en sous-sol et combles de l’immeuble
  • l’installation d’une ventilation mécanique.

Les parties communes ont également été entièrement rénovées tout en conservant le cachet de la cage d’escalier (boite aux lettres, portes palières, vitraux conservés et rénovés), avec la mise en place d’un contrôle d’accès renforcé, l’amélioration de l’éclairage et la sécurisation des caves.

Pour améliorer le confort et le service rendu aux locataires, le rez-de-chaussée, qui n’accueillait initialement que des locaux commerciaux, a été restructuré pour permettre la création d’un local poubelles  qui donne directement sur rue ainsi qu’un logement supplémentaire de typologie T5 en duplex. Les locaux commerciaux conservés ont été purgés de toutes les constructions intérieures et les vitrines remplacées.

Cette acquisition amélioration est associée à une démarche de certification Patrimoine et Habitat, délivrée par CERQUAL, afin de garantir à nos partenaires et à nos clients locataires un niveau de qualité élevé des prestations techniques.

Enfin, la réhabilitation a été menée en site occupé, avec le souci de maintenir les habitants dans les lieux avec un minimum de nuisances. La durée des travaux a été de 10 mois.

L’accompagnement des occupants

Les 11 occupants de l’immeuble ont été rencontrés avant le démarrage des travaux : une explication des conséquences de la signature d’un nouveau bail HLM, de l’application d’un nouveau loyer avec possibilité d’APL, du programme de travaux a ainsi été réalisée par le service développement social de BATIGERE.

Des mutations ont été faites au sein de l’immeuble mais toujours à la demande des locataires.

2 mutations ont été faites pour des logements de même typologie mais refaits à neuf permettant ainsi aux occupants de bénéficier de logements confortables, plus accessibles et avec un loyer avantageux.

Un travail plus poussé a été mené pour 2 locataires titulaires d’un bail en loi de 48 : un locataire âgé sera muté du 4ème au 1er étage dans un logement entièrement rénové et quittera son logement qui n’avait pas de salle de bains ni de chauffage; un second locataire refusera de déménager et seuls les travaux de sécurité seront faits et les menuiseries changées.

La présence de logements vacants, la mise à disposition d’un logement de courtoisie, la prise en charge par le bailleur du déménagement et des frais d’abonnements ainsi que le contact permanent entre une référente du pôle développement social de BATIGERE et le chef de chantier de l’entreprise générale BLB ont permis la réussite de cette réhabilitation difficile en site occupé.

772 heures d’insertion par l’économique ont été réalisées avec l’entreprise générale à la demande de BATIGERE, permettant ainsi à 7 jeunes de bénéficier d’heures de formation.